mercredi 16 octobre 2013

Chez les heureux du monde

Toujours à l'occasion du challenge américain, j'ai sauté sur l'occasion de ressortir un livre chiné chez un bouquiniste il y a quelques mois, Chez les heureux du monde d'Edith Wharton.
                                                                Ce n'est pas la couverture de mon livre, mais je la trouve plus belle celle-là
L'histoire:
Miss Lily Bart, jeune célibataire, vit chez sa tante qui a accepté de la recueillir à la suite de la mort de ses parents. Lily Bart est très belle, elle virevolte parmi la haute société new-yorkaise. Lily sait deux choses : qu'elle a le goût du luxe et d'un train de vie important et qu'elle doit songer fortement à se marier, et faire un mariage le plus riche possible. Lily repousse ainsi celui pour qui elle développe certains sentiments car ce dernier est trop pauvre et part donc à la recherche d'un homme qui sera capable de lui fournir la vie dont elle a besoin. Néanmoins, Lily se rend vite compte qu'elle n'arrive pas à faire un tel mariage sans se vendre, sans estimer le futur époux. Lily continue donc à papilloner de soirées en soirées, de séjours chez un tel ou un autre, à se vêtir à grand frais, à jouer pour accompagner ses hôtes, à mener grand train, beaucoup trop important par rapport aux revenus dont elle dispose. Et ce sera le début de sa déchéance....
  
Mon avis:
Quel beau livre! Quelle écriture! Je suis vraiment conquise par cette première lecture d'Edith Wharton. C'est ciselé, acéré, sans concessions mais avec une élégance rare.
A travers l'histoire de Lily, Edith Wharton détaille et décrit les mœurs de cette société fortunée, qui méprise ceux qui doivent travailler, qui n'hésite pas à assassiner socialement un congénère pour conserver un aura, où le faste et la popularité est le plus important... Et la pauvre Lily se fait broyer par ce monde. Lily croit détenir les clés du fonctionnement de cette société et pouvoir la manipuler à souhait grâce à sa beauté. Mais personne n'a fait son éducation, et Lily a ainsi toujours un train de retard par rapport aux événements qui s'enchaînent et la mèneront à sa perte.

Edith Wharton insiste bien (ironiquement) sur l'unique fonction d'une jeune femme: se marier et porter de belles toilettes, sinon elle ne sert à rien d'autre :

Lily: "Elle avait conscience d'avoir été oublieuse, gauche et lente à apprendre. Il était dur de confesser son infériorité, même en son for intérieur [...] Puisqu'elle avait été élevée pour être purement décorative elle pouvait à peine se blâmer de n'avoir pu servir à aucune fin pratique"


A propos de la nécessité de se marier "Une jeune fille y est forcée, un homme peut, si cela lui convient. (Elle l'examinait d'un oeil critique.) Votre jaquette est un peu râpée... mais qui donc y prend garde? Cela n'empêche pas les gens de vous inviter à dîner. Si, moi, j'avais une robe fanée, personne ne me voudrait : une femme est invitée autant pour sa toilette que pour elle-même. La toilette est le fond du tableau, le cadre, si vous voulez [...]"

Je dois dire que j'ai été assez déçue par le personnage de Lawrence Selden, qui s'avère ne pas être très courageux. Il laisse quand même Lily tomber dans la déchéance. 
Ce roman est un vrai coup de coeur et je suis vraiment contente d'avoir découvert Edith Wharton qui n'est pas assez connue en France à mon (humble) avis.


Adaptation à voir prochainement je pense!




8 commentaires:

  1. j'ai prévu de la lire l'an prochain et j'ai hâte de la découvrir, ton billet donne envie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille Denis! une grande auteure!

      Supprimer
  2. J'ai moi aussi lu un Edith Warthon pour cette LC -les new yorkaises ; je note ce livre, j'ai adoré sa plume comme toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai lu ta chronique qui m'a donnée une grande envie de le lire!!!

      Supprimer
  3. Edith Wharton est donc plus acerbe dans celui-ci. Je l'ajoute à ma liste.

    RépondreSupprimer
  4. oui c'est très acerbe et critique. Elle dit beaucoup de choses à travers de son héroine, Lily Bart. Je te le conseille!

    RépondreSupprimer
  5. J'ai très envie de découvrir cette auteure ! ton avis me conforte dans ce choix ^^

    RépondreSupprimer